Capture1

Depuis de longues années, je rêvais de savoir masser.

En 2017, ma tendre épouse et des amis m'ont offert ma première formation « Massage Suédois» et ce fut une confirmation pour moi : j'adore masser !

D'autres formations ont suivi : amma, drainant, minceur, myofascial, sportif, ...

Merci à toutes les personnes qui m'ont fait confiance (et qui continuent !) , qui m'ont encouragé à persévérer dans cette voie, et qui m'ont incité aujourd'hui à créer ma micro-entreprise.

Aimez et partagez, vous êtes ma meilleure publicité !

J'ai toujours pensé que l'intention que l'on donnait au massage faisait sa qualité.

Et je suis tombé un jour sur ce texte sublime :

* Le massage *

Le massage, c’est quelque chose qu’on commence, mais qu’on ne finit jamais, qui continue indéfiniment, et qui devient progressivement plus profond et plus élevé.

Le massage, c’est un art subtil.
Il ne s’agit pas seulement d’adresse, Il s’agit plutôt d’amour.

D’abord tu apprends la technique et ensuite tu l’oublies. Tu ressens et tu crées des mouvements d’après tes sentiments. Quand tu apprends profondément le massage, 90% du travail se fait par l’amour, 10% par la technique.

Il ne faut que le toucher, le toucher d’amour, et le corps se décontracte…..
Si tu sens l’amour et la compassion pour le massé, si tu le regardes comme énergie de valeur inestimable, si tu es reconnaissant de sa confiance en toi et du fait qu’il te laisse jouer de son énergie, alors, de plus en plus, tu auras l’impression de jouer de l’orgue, et tu ressentiras la création d’une harmonie en toi.

Non seulement le massé, mais toi aussi, tu seras soulagé. En massant, masse seulement, ne pense à rien d’autre. Entre dans tes doigts, dans tes mains, comme si ton existence y entrait. Ne sois pas satisfait d’un toucher physique. Ton âme pénètre dans le corps de l’autre et les complexes les plus difficiles se décontractent.

Fais en un plaisir.
N’y travaille pas.
Fais en un jeu, et amuse-toi bien.

Etre un homme dans le massage bien-être, ça change quoi?

Aujourd’hui, en France comme dans le monde, une grande majorité des praticiens en massage bien-être sont des praticiennes.
On recense environ 70 à 80% de femmes pour seulement 20 à 30% d’hommes.

Il y a un peu moins de 10 ans, au début du boom du massage dans les spas et autres instituts, 95% de la clientèle était féminine pour seulement 5% de clients masculins. Qu’en est il à présent?

De nos jours cette tendance n’est plus vraie et les hommes représentent 30 à 40% des personnes venant dans les spas recevoir des massages bien-être ou tout autre type de soin (gommage, soin visage, enveloppement…). On peut dire que la demande est aujourd’hui « mixte ».

Une évolution permanente

Dans la plupart des cas, les personnes qui franchissent la porte d’un spa s’attendent à être reçues par une femme et recevoir le massage par une praticienne en massage bien-être.

Près de la moitié des clients viennent se faire masser pour la première fois ; ce « plongeon dans l’inconnu » peut les intimider et hommes comme femmes seront rassurés et plus à l’aise si c’est une femme qui les masse. Les principes de notre éducation judéo-chrétienne ont la vie durs, car après tout qu’est ce que cela change d’être massé par un homme ou une femme?

Cela étant, massé comme praticien, tout le monde a sa place dans le massage bien-être et il n’est plus rare que l’on ait affaire à un praticien.

Au-delà des petites habitudes de chacun, les amateurs et connaisseurs auront tendance à ne pas s’arrêter sur ce détail et seront même curieux de recevoir un massage fait par un homme.

Le toucher masculin n’est pas mieux ou moins bien que celui d’une femme, il est juste différent.

Etre professionnel et rassurant

Néanmoins, lorsque l’on est un homme praticien en massage bien-être, il convient d’avoir un comportement adéquat, en toutes circonstances, avec tout type de clientèle (homme ou femme) afin de se faire » accepter » dans ce milieu traditionnellement féminin.

Dés le premier contact avec le client et jusqu’au bout de la séance, il faut savoir être encore plus rassurant et professionnel tant lors de l’entretien préalable que durant l’accompagnement en salle de massage.

Il faut très vite savoir poser les limites et le cadre de notre pratique afin que toute ambiguïté ou équivoque soient levées.

Cela ne veut pas dire qu’il faille être distant ou au contraire trop doux, le praticien doit surtout rester lui-même ; son discours et son savoir-être ne laissant place à aucune connotation indélicate voire malsaine !

Idem lors du massage où il devra justifier dès le début d’un toucher « franc » et sans équivoque afin de conforter la personne massée.

En cas de gêne, le mot d'ordre reste l'écoute et la bienveillance

Malgré toutes ces précautions et même avec les meilleures intentions du monde, il arrive que le(la) client(e) refuse purement et simplement d’être massé(e)par un homme…

Messieurs sachez prendre du recul et acceptez ce genre de situation ! Durant votre carrière cela restera anecdotique, dites vous juste que ces personnes ne savent pas ce qu’elles ratent ! Le mot d’ordre est avant tout respect du massé et de son ressenti.

Enfin il faut bien réaliser qu’un massage bien-être est un acte qui se manifeste avant tout par le toucher et que le toucher dans notre société ne se rapporte pour certains qu’à l’intimité. Il leur faut parfois être mis en confiance et les choses évoluent souvent positivement par la suite.

Que l’on soit praticien ou praticienne, que l’on masse un homme ou une femme, n’oublions pas qu’il faut respecter l’intimité et la pudeur de chacun et tout faire pour ne pas envoyer de signaux négatifs ou néfastes pour notre profession.

Nous faisons un beau métier, respectons le.

Gael Vandaele
Praticien en Massage Bien-être FFMBE

.



Pourquoi le nom de 


massages villarais ?

(minute culturelle...)

Villiers-en-Lieu est un village situé dans le département de la Haute-Marne et la région du Grand Est (anciennement Région Champagne-Ardenne).

Ses habitants sont appelés les Villarais et les Villaraises.

Entouré par les communes de Saint-Eulien, Hallignicourt et Saint-Dizier, Villiers-en-Lieu est situé à 5 km au nord-ouest de Saint-Dizier la plus grande ville des environs.

Behaegel ?

"Behaegel" vient du flamand "Behaaglijk" qui signifie : agréable, charmant.

Par extension, on peut aussi trouver l'origine de notre nom dans le verbe "behagen" signifiant "plaire".

compteur.js.php?url=kJU6aQFXrf4%3D&df=Ua